JAS Nr. 78 – Marginalia, La-Chaux-de-Fonds

Quelque chose est déjà là

Mélissa Vrolixs (1990) gründete Marginalia 2017 in La Chaux-de-Fond. Von einer ehemaligen Uhrenmanufaktur aus geht Marginalia verschiedenste Kooperationen im In- und Ausland ein. Die Architektin beantwortet unsere Fragen auf Französisch.

Quelle est votre origine?

La Chaux-de-Fonds, métropole horlogère, où la neige, le feu et la lumière ont façonné l’urbanisme. Une formation d’ingénieur-designer horloger durant laquelle se fait la découverte de l’architecture. Voilà l’outil rêvé pour interagir avec son milieu! Des études d’architecture entre l’EPFL, l’ETH et le GSD. Derrière ces acronymes, des professeurs et assistants fantastiques, autant d’approches, de sensibilités, de générosité et de visions du monde différentes. S’ensuivent quatre années d’assistanat qui permirent d’élargir encore l’horizon et de faire de nouvelles trouvailles. Le bagage plein à craquer, il est temps de commencer mon cheminement.

Qu'est-ce qui est important pour vous dans la réflexion et la conception?

Partout, quelque chose est déjà là: une architecture, un paysage ou une identité. Procéder à un examen attentif et curieux, identifier ce qui doit poursuivre sa route, être réaffirmé, renforcé ou simplement respecté et accompagné, ce qui n’a plus lieu d’être et ce qui manque pour former à nouveau un lieu de qualité, opérationnel pour servir au mieux les intérêts du vivant. Derrière cet élan, une forte dose d’optimisme et selon les mots d’ Herbert Simon: «La croyance dans le meilleur des mondes possibles est intrinsèque à l’acte de la conception: nous concevons pour améliorer les choses, et donc, pour faire de meilleures choses.»

Et comment ces aspects se manifestent-ils concrètement dans la transformation des ateliers d’horlogerie?

Ce qui est déjà là: 250 m2 de plan libre, à l’origine des ateliers d’horlogerie. Une dalle de plafond à 3,85 mètres, et de larges vitrages qui s’élancent presque aussi haut. Des lames parasismiques de béton coulées pendant les années où les locaux étaient inoccupés, s’imposant dans l’espace sans grande considération de ce qui pourrait s’y passer. Quelques murs de brique, un reste de moquette au sol sur une chape. Deux atmosphères opposées: d’un côté, l’avenue Léopold-Robert et son trafic, ses fêtes, ses tours, le soleil de fin de journée et ses lumières artificielles du soir. De l’autre, une cour intérieure aménagée de bambous, le silence, le volume de la salle de musique et sa fresque bleue. Un cinéma abandonné, au-dessus duquel se lève un soleil éblouissant.

Deux entreprises partageront les lieux. Afin d’optimiser les surfaces, les espaces sous-utilisés mais nécessaires sont mutualisés. Hall d’entrée, salle de conférence, sanitaires et salle de pause se regroupent dans une première bande commune depuis laquelle se fait l’accès séparé aux sociétés. La forte hauteur sous dalle a permis l'aménagement d'une connexion lumineuse entre les trois zones sans risque de perte de confidentialité. Un horizon à 2,40 mètres marque le début des vitrages et la fin des parties pleines. Seule la porte de la salle de conférence s'étire jusqu'au plafond, répondant par sa pleine hauteur à la lame de béton. Cette ouverture laisse une grande quantité de lumière naturelle arriver dans le hall d’entrée et permet surtout une vue transversale de la salle de pause à l’avenue Léopold-Robert. Là, on aperçoit la tour Espacité, symbole de la ville tout en hauteur.

Les plafonds répondent de façon différenciée aux deux secteurs d’activité: revêtement phono-absorbant pour un confort acoustique maximum dans les parties communes et fiduciaire, dalle brute pour l'atelier d’architecture. Le béton est montré dans sa couleur et sa texture naturelle, avec ses défauts, ses signes de vieillesse, les traces et les dessins qui ont participé à sa réalisation. C’est une façon de localiser cette rénovation par rapport aux interventions passées et futures, d’évoquer l’impermanence, le temps qui passe et les marques qu’il laisse sur tout.

Transformation des ateliers d’horlogerie, La Chaux-de-Fonds

Marginalia, La-Chaux-de-Fonds

www.marginalia.ch

Bureaux dans un ancien atelier d’horlogerie, Avenue Léopold-Robert 25, 2300 La Chaux-de-Fonds, Maître d’ouvrage; Fiduciaire Aubert et Associés SA, Chronologie; Projet: août 2021 – février 2022, Réalisation: mars 2022 – juin 2022, Photos; Tonatiuh Ambrosetti

Anzeige