YAS No. 92 – Charly Jolliet

Construction vs Conception

Charly Jolliet (1992) est un architecte et un photographe qui explore les différences et les frontières entre construction et conception. Sa passion autant pour le processus de fabrication que pour les phases de développement vise à définir des objets et des espaces précis et sincères. Il aborde l'architecture comme un langage intergénérationnel et global, plaçant les préoccupations environnementales et les principes d'inclusion au cœur même de sa pratique.

Quelle est votre origine?

J’ai grandi en Gruyère à côté de l’entreprise familiale de construction bois. Issu du monde de la construction, j’ai fait mes premiers pas dans le métier au travers d’un apprentissage de dessinateur en bâtiment. Après des études à l’ETH et au Tokyo Institute of Technology je tire parti aujourd’hui de la complémentarité de ce parcours, entre construction et conception.

Qu’est-ce qui compte pour vous dans la pensée et dans la conception?

J’aime voir l’architecture comme un vaste domaine permettant l’usage et l’association de multitudes de disciplines. Au final, un projet c’est toujours très hétéroclite: à chaque fois un autre contexte, une autre fonction et un autre usage. Toutes ces choses évoluent, vieillissent et changent. Pour moi il est donc essentiel de d’abord observer puis de comprendre. La photographie fait partie prenante de ma pratique dans ce sens. Elle me permet d’étudier, de documenter, mais aussi de cadrer et de décider. J’ai la chance de me passionner de beaucoup d’architectures, de méthodologies, de traditions et d’environnements. J’utilise cela pour répondre aux questions qu’on me pose. Concevoir d’abord, construire ensuite. Bien que construire n’est pas une finalité en soi, concevoir les espaces et la construction même est essentiel. Je lis la durabilité des constructions dans leur manière d’être construites. Des détails précis qui doivent représenter autant l’artisanat, le contexte que le concept global du projet.

Et comment ces aspects s’expriment-ils concrètement dans le projet?

Dans les Préalpes fribourgeoises, au cœur de la Gruyère, cette maison en ossature bois est le projet d’un couple à l’aube de la retraite. L’entier du programme chaud et froid devant alors être distribué sur un niveau de plain-pied, l’idée d’une grande toiture recouvrant le tout est donc apparue naturellement. Les proportions et la volumétrie de cette construction dans ce contexte peuvent faire une analogie à un chalet d’alpage. Les arêtes du toit pyramidal sont marquées par une fine ferblanterie inox, qui ramène les eaux de pluie aux quatre dégorgeoirs des angles et donne un aspect plus contemporain au tout. À l’intérieur, la charpente aperçue en approchant la maison arrive en un seul point. Le séjour s’ouvre à cette charpente alors que les pièces de nuits sont elles fermées. La loggia centrée sur le plan offre une terrasse à l’abri et divise la partie avant du plan en symétrie. Enfin, la maison est légèrement pivotée vers le sud-ouest sur sa parcelle afin de gagner en vue et en luminosité.

Maison à toit en pyramide

Charly Jolliet, Fribourg

www.charlyjolliet.ch

Adresse de l’ouvrage: Rte des Crêts 15, 1669 Albeuve
Maitre d’ouvrage: privé
Architecte: Charly Jolliet Architecte, Fribourg
Chronologie: planification 2021–22, réalisation 2022

Advertisement