Aviolat Chaperon Escobar, Fribourg

Bâtir sur les fondamentaux

Juridiquement, Aviolat Chaperon Escobar nait en juillet 2014 à Fribourg de la rencontre d’un triangle, d’un rond et d’un carré. Alexandre Aviolat (1985), Sébastien Chaperon (1978), André Escobar (1979) en sont les trois associés.

Quelle est votre origine ?

Après nous être croisés en tant que collaborateurs au sein de plusieurs bureaux, nous avons décidé de travailler ensemble sur des concours dans le but de décrocher un premier mandat. Alors que nous procédions à cette recherche très stimulante, nous avons eu l’opportunité de réaliser plusieurs transformations de logements de taille modeste, ce qui nous a permis de conjuguer à la fois une activité concrète de construction à celle plus expérimentale des concours. Parallèlement à notre travail au bureau, nous pratiquons également dans le milieu académique, que ce soit comme assistant au laboratoire de théorie et d’architecture (LTH2) de l’EPFL ou comme professeur de construction et d’atelier de projet interdisciplinaire à la HES-SO de Fribourg.

Qu’est-ce qui compte pour vous dans la pensée et dans la conception ?

Notre approche de l’architecture se focalise principalement sur les fondamentaux, du moins ceux que nous définissons, soit la volumétrie, l’espace, la construction et la matière. Nous nous revendiquons d’aucun courant, d’aucune tendance particulière et concédons avoir l’habitude de travailler de manière plutôt chaotique et instinctive. Cette démarche génère une base à laquelle nous ajoutons certains ingrédients plus spécifiques à chaque projet et que nous jugeons nécessaire, qu’il s’agisse de références, de réflexions typologiques ou d’éléments liés à un contexte particulier.

Et comment ces aspects s’expriment-ils concrètement dans un projet bâti ?

Pour la transformation d’une grange protégée à Ulrichen, dans la vallée de Conches, l’enveloppe du bâtiment était déjà définie, mais inutilisable d’un point de vue statique. Il s’agissait alors d’investir celle-ci pour en faire une résidence de vacances. Malgré la contrainte programmatique, nous avons voulu garder compréhensible l’espace d’origine de la grange grâce à une double hauteur qui se développe dès l’entrée dans le bâtiment. Disposé derrière le meuble de cuisine, un escalier très escarpé conduit à deux chambres à l’étage supérieur et une chambre d’ami à l’étage inférieur. L’usage réduit de la matière pour la structure, faite d’éléments préfabriqués en bois et d’un plancher en bois massif qui fait également office de revêtement, rend intelligible la transformation. En parallèle, différents éléments spécifiques viennent dialoguer et enrichir l’intervention. Un filet anti-chute permet une appropriation originale de l’espace, l’usage d’un bois plus foncé pour les fenêtres et les portes distingue les murs des menuiseries, les carreaux des salles de bains et les percements des claustras devant les radiateurs s’affirment comme des clins d’œil au monde montagnard alors que les chambres sont conçues comme des cabines de bateau, où chaque recoin est exploité.

Transformation d’une grange à Ulrichen VS

Aviolat Chaperon Escobar Architectes, Fribourg

www.aviolatchaperonescobar.ch

Transformation d’une grange à Ulrichen VS

Maître d’ouvrage: Privé; Architecte: Aviolat Chaperon Escobar Architectes; Mandat: Mandat direct, 2016–2017; Photos: Reto Duriet

Annonce